Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

The Bad Batch : on a rencontré Serge Biavan, la voix française des Clones !

Dans une interview aux Chroniques, le comédien qui donne sa voix aux clones depuis 15 ans a abordé divers aspects de son rôle.
Getting your Trinity Audio player ready...

Attention Spoilers !

Cet article contient des spoilers du dernier épisode de The Bad Batch !

Ce mercredi 01 mai, journée de la fête des travailleurs, était aussi la journée du final de The Bad Batch. Pour le coup, on a voulu rencontrer Serge Biavan, qui double les soldats clones depuis le film ‘The Clone Wars’ (2008). Oui ça fait déjà un bon paquet d’années. Et rien de tel qu’un café dans Paris pour lancer la discussion avec Cody, Rex, Wolffe, Echo, Heavy, Hunter, Crosshair, Gregor… bref les clones réunis dans le même corps.

Comment tu as vécu ce final de The Bad Batch ?

“J’étais abattu, j’ai pleuré… (avec humour). Non pas du tout. Étrangement, on est pas surpris, on sait que ça va être le dernier. Ca fait pas mal d’années avec Danièle Bachelet, la directrice artistique, ça fait pas mal d’années qu’on le fait, donc y a toujours un petit pincement au cœur, mais on était au courant que ça allait s’arrêter.

Après toutes ces épreuves, est-ce que tu vois une évolution dans les personnages, par exemple vois-tu une différence entre le Hunter du début et celui de la fin ?

Oui, oui. Effectivement, tu sens qu’il y a aussi plus d’humanité et aussi plus de fatigue. C’est assez léger comme évolution quand même, parce que ça reste des clones un peu spéciaux, des clones très particuliers, des militaires, donc l’évolution on a pu la sentir dans l’amitié, dans le rapprochement entre eux. La mort de Tech ça a été terrible. Même moi j’ai vécu ça, c’était violent. Je l’ai vu tomber Tech tu te dis ‘c’est pas possible, il va revenir !’ et non, il revient pas.

Est-ce qu’il y a une réplique ou une séquence qui a été marquante pour toi dans la série ?

En fait je peux pas ressortir une scène en particulier ou deux ou trois. Mais j’aime beaucoup les scènes avec Omega. Ce côté un peu paternel, parfois grand frère. On voit le père (Hunter) avec son enfant (Omega) qui devient ado et qui devient adulte au final. Il en apprend beaucoup de cette relation avec elle. Il s’adoucit, il réfléchit, ça le calme.

Interview avec Serge Biavan

Ahsoka a eu sa série et le Capitaine Rex y apparaît pour un caméo. Voir que ces personnages d’animation qui après toutes ces années, ont enfin eu “l’honneur” d’avoir droit au live action, qu’est-ce que tu ressens ?

Franchement, c’est assez violent (rires) depuis 2008, ça fait longtemps ! Ça fait 15 ans ? C’est dingue quoi ! 15 ans, c’est l’âge de mon deuxième fils, il était bébé, il venait de naître, c’est complètement dingue. Et moi je ne me suis pas rendu compte, pareil dans les studios, j’étais avec deux ingés son, deux jeunes et on parlait de ça justement et ils me disent cette date là. Et je me suis pas rendu compte de la vitesse à laquelle ça passe. Du coup je réalise pas parce que tu fais ça dans la continuité. ‘Ah tiens y a une nouvelle série…’

Rex le pilier de tous

S’il y a un bien un clone qui fait l’unanimité et qui est là depuis la sortie du film ‘The Clone Wars’ c’est bien le Capitaine Rex et lorsque Serge Biavan en parle, il voit l’ancien bras droit d’Anakin Skywalker comme un “pilier”.

“Franchement Rex, c’était le pilier en fait, au départ dans The Clone Wars. Après avec sa barbe blanche (ndlr Rebels). C’est aussi le côté paternel dans mon souvenir. T’as les autres à côté, les ‘branleurs’ (rires), ceux qui faisaient des conneries, tout plein de caractères autour. En fait quand tu pars de Rex, tu peux avoir plein de clones différents. Rex c’est ce dont je peux être le plus proche au niveau de la voix. et après tu peux aller partout”

Depuis 2008, est-ce que tu te sens lassé de jouer tous ces clones ?

Ah non ! Non mais le premier qui me dit je suis lassé par ce boulot ou par ce qu’on fait : ou il a vraiment de gros soucis dans sa vie, ou alors c’est un imposteur quoi ! On ne peut pas être lassé par ça, c’est impossible.

Le Doublage en guerre avec l’IA

Depuis quelques temps, de nombreux comédiens protestent contre l’intelligence artificielle qui menace l’univers du doublage. Et même l’interprète des plus vaillants soldats de la République a des craintes.

“Le pire c’est qu’on ne sait pas à quelle vitesse va l’évolution de l’IA. On ne sait pas si des dans 5 ans ou avant. Je pense que les jeux vidéos vont y passer d’abord.”

Mais alors, comment le milieu peut-il riposter ?

“Le syndicat des acteurs de doublage essaie de trouver des solutions. Ils sont allés au parlement européens, et avec les députés français, ils essaient de légiférer là dessus pour protéger les acteurs. Je sais qu’aux Etats-Unis ils ont pu trouver un accord mais je ne sais pas précisément ce qu’est cet accord.

Au revoir Drax

Serge Biavan baignait également dans un autre univers à succès : Marvel. Le comédien prêtait en effet sa voix à Drax (Dave Bautista) dans les films du MCU. Il y a quelques mois, Dave Bautista confié que ‘Les Gardiens de la Galaxie vol.3’ serait sa dernière apparition dans la peau de Drax le Destructeur. Mais si Serge Biavan a dit au revoir au personnage, il ne dit pas au revoir l’acteur qui l’incarnait et c’est ce qui fait plaisir à Monsieur Biavan qui déclare :

Le truc c’est que y a pas eu que Les Gardiens. On suit un acteur, quand tu le fais plusieurs fois. Tu fais pas Drax, tu fais Bautista et il intervient dans plein d’autres trucs et donc tu t’attaches à Bautista et moi je l’admire ce type, il est incroyable. Le chemin qu’il a fait pour le coup, c’est vraiment incroyable. Nous (les comédiens dans le doublage) on se base sur la VO, c’est lui qui apporte la matière. Je ne veux pas minimiser ce qu’on fait, bien au contraire. Mais mieux c’est interpréter par en VO par l’acteur, et plus simple sera notre boulot derrière. Du coup tu t’attaches à lui parce que tu vois ses progrès, sa finesse, son intelligence, sa gentillesse. Il est hypersensible et tu le sens.

Bien que les années passent et que la fatigue peut parfois se ressentir, Serge Biavan n’est pas prêt de prendre sa retraite. Il a même confié qu’il aimerait bien voir un projet centré sur un seul clone. Sera-t-il la nouvelle voix de Boba Fett suite au récent décès de Bruno Dubernat (2022) ? Probablement puisque Serge Biavan a déjà doublé Temuera Morrison dans ‘Obi-Wan : Kenobi’ et dans ‘Ahsoka’. Il est un comédien qui se passionne pour ce qu’il fait et qui aime s’appliquer, que ce soit par respect de la profession ou par celui des spectateurs et passionnés. Chers fans des clones, si vous vous êtes attachés à la voix française des clones, nous ne pouvons que remercier Serge Biavan pour son talent et sa dévotion.

Conversation

S’abonner
Notifier de
guest
Ce champ n'est pas obligatoire

0 Commentaires
Rétroactions en ligne
Voir tous les commentaires

Hey p'tit gars, t'as aimé ? Alors partage !