Comment la grève des scénaristes et des acteurs affectera les productions Star Wars

Les séries et films sont en danger !
Getting your Trinity Audio player ready...

L’industrie du divertissement est actuellement en proie à une grève sans précédant, initiée par le Syndicat des scénaristes de l’Amérique (WGA) et les Syndicat des acteurs à l’écran (SAG-AFTRA). Cette grève, qui a entraîné l’interruption de nombreux tournages de films et des séries, est le résultat de divergences sur plusieurs questions clés, notamment les salaires, les conditions de travail, les redevances de streaming et la diversité dans l’industrie.

Rappel sur la grève des scénaristes

Effectivement, une vague de protestations sans précédant a balayé l’industrie du cinéma et de la télévision depuis le 2 mai 2023. Ceci marque le début de la grève des scénaristes. Cette dernière a vu plus de 10 000 scénaristes mettre un terme à leur travail, créant une onde de choc dans l’industrie du divertissement.

Ces professionnels de la création, qui sont le cœur battant de l’industrie du cinéma et de la télévision, ont exprimé leur mécontentement face à leurs conditions de travail actuelles. Leur revendication principale est une augmentation substantielle de leurs salaires, qu’ils estiment ne pas être à la hauteur de leur contribution essentielle à l’industrie.

Cette grève a mis en lumière les tensions croissantes entre les scénaristes et les studios de production, et a souligné la nécessité d’une réévaluation des structures de rémunération et de partage des bénéfices dans l’ère du numérique.

La grève des acteurs

Hier commençais également la grève des acteurs. Pour la première fois depuis de très nombreuses années, plus de 160 000 acteurs ont décidés de stopper leurs activités. À l’image des scénaristes, les acteurs réclament une hausse de leurs droits sur le streaming ainsi que le rehaussement de leur grilles de rémunérations. De plus, les acteurs, par peur d’être remplacés par l’IA réclament son encadrement pour ne pas être clonés par cette dernière.

Les studios proposaient à l’Actors Guild de scanner l’image des acteurs grâce à l’IA. L’idée était de ne payer que pour une journée de travail, d’avoir une autorisation pour leurs images pour toujours, de les utiliser comme ils le voulaient et sans avoir besoin de consentement.

Source : membre de la SAG-AFTRA

Mais ceci affecte également les acteurs grévistes. En effet, il ne pourrons plus divulguer films ou séries, ne pourrons plus participer aux premières ainsi qu’aux interviews. Il ne pourrons pas tourner ni dans les séries ni dans les films, il ne pourrons pas participer non plus à la promotion des productions.
Pour les plus curieux d’entre vous, la vidéo qui suit concerne les réclamation des acteurs par la Directrice du SAG-AFTRA, ce syndicat professionnel représentant plus de 160 000 acteurs.

Discours capté ici par CBS NEWS

Le négociations sont toujours en cours, et il n’est pas encore clair quand la grève prendra fin. Les syndicats ont déclaré qu’ils sont prêts à continuer la grève aussi longtemps que nécessaire pour obtenir des conditions de travail équitables pour leurs membres. Cette grève est un rappel puissant de l’importance des droits des travailleurs dans toute l’industrie, y compris celle du divertissement.

Qu’est ce que cela signifie pour Star Wars ?

Le risque dans tout cela est que les séries et films en cours de réalisations risquent d’être grandement retardés. Nous risquons également de voir les budget qui leurs sont alloués grandement diminués. Cela concerne bien évidemment Star Wars sur les prochaines productions à venir comme, Skeleton Crew, The Acolyte ou la saison 2 de Andor notamment, mais aussi tout le cinéma Américain. De plus, la grève des scénariste entrave le pré développement d’une production mais la grève des acteurs en stoppe le tournage, créant ainsi de lourds retards sur la production. Des séries comme Ahsoka, n’auront surement pas de première, chose qui affectera la divulgation de la série prévue pour le 23 août 2023.


Lors de la grèves des scénariste en 2007, elle aurait couté plus de 2 milliards de dollars. Ici, scénaristes et acteurs sont en grèves, c’est la première fois que cela arrive depuis 1960 et les conséquences économiques et productives pourraient être catastrophiques. Il ne reste plus qu’a espérer que les productions Star Wars comme la saison 2 d’Andor ne seront pas trop impactés par ces mouvements en terme de qualité. En effet, les productions Star Wars sont déjà en difficultés de part le maigre budget qui leur est alloué depuis quelques mois.

Conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hey p'tit gars, t'as aimé ? Alors partage !