Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Critique : Star Wars : Ahsoka – Saison 1

Que dire de cette série finalement ?
Disney/Lucasfilm
Getting your Trinity Audio player ready...

Messi des séries Star Wars pour les uns ou histoire dénuée de scénario pour les autres ; revenons ensemble sur le phénomène Ahsoka Tano, avec une critique sur la série qui lui est dédiée. Une critique d’Ahsoka qui essaiera d’être la plus complète possible sur tous ses aspects.

Depuis 2019 déjà, Disney propose sur sa plateforme de Streaming des séries estampillées Star Wars. Certaines sont acclamées par le grand public tout en ayant néanmoins certaines facilités scénaristiques. C’est le cas de The Mandalorian. D’autres divisant davantage les fans en abusant à outrance de ressorts scénaristiques pour le moins douteux (Le Livre de Boba Fett, Obi-Wan). Seul Andor semble faire figure d’alien du côté des séries Star Wars. Son contenu plus mature dû à une intrigue politique complexe s’éloigne du fan-service habituel des séries Star Wars. Cependant, la série n’a pas su combler le plus grand public, les fans trouvant la série ennuyante et manquant de scènes d’action qui font l’essence d’un Star Wars.

Les fans étaient donc un peu perdus en 2023 avec ces nombreuses propositions et en voyant le catalogue des futures séries à venir. Véritable outil marketing servant a attirer le chaland sur la plateforme Disney +, les séries Star Wars sont aussi un moyen d’étendre toujours plus l’Univers déjà établi de Georges Lucas.

Dans ce contexte, la série Ahsoka intriguait fortement les fans et les théories allaient bon train quand les trailers de la série ont été dévoilés. Entre le retour de la Togruta et le potentiel retour de Thrawn comme antagoniste, les fans étaient impatients.

La diffusion de la série étant finie depuis la semaine passée, revenons donc sur le phénomène, ses qualités évidentes mais aussi sur ses nombreux défauts d’écriture. Accrochez-vous bien pour partir dans une galaxie très lointaine !

Du Fan Service à outrance ?

Lors de l’annonce des membres menant le projet Ahsoka, les fans étaient dingues en apprenant que Dave Filoni, le célèbre scénariste au chapeau texan allait diriger la série. Non seulement créateur, mais aussi showrunner, scénariste en chef et l’un des producteurs de la série, il est bien clair qu’Ahsoka est SA série.

Choisi pour sa connaissance de l’Univers Star Wars et grâce au succès de ses séries animées The Clone Wars et Rebels, il était tout indiqué pour conter la suite des aventures de l’apprentie d’Anakin. Néanmoins, avec Ahsoka qui fut intégralement chapeauté par lui, nous découvrons, certes son talent indéniable pour sublimer la saga mais aussi un certain penchant pour nous proposer un fan service un peu trop présent.

Disney/Lucasfilm

C’est d’ailleurs cette tendance au fan service qui a rebuté les fans car elle semble volontairement là pour donner de la matière à la série. Néanmoins, le fan-service n’apporte pas toujours des éléments essentiels à l’histoire. Preuve en est avec l’apparition d’Hayden Christensen dans l’épisode 5 de la série. Il n’est pas essentiel à l’évolution d’Ahsoka. De fait, cette dernière ne semble pas vraiment changer de mentalité après son passage dans le monde entre les mondes. La présence de Christensen semble être là davantage pour satisfaire les fans que pour faire avancer le récit. C’est malheureusement le cas assez fréquemment dans la série qui pourrait être géniale avec du fan-service si celui-ci servait l’histoire. D’ailleurs l’histoire, parlons en, est-elle si développée ?

II

De la poudre aux yeux

Ahsoka est une série dont l’histoire est très difficile à aborder simplement. Son récit est à la fois étonnamment vide alors que de nombreux éléments d’intrigue semblent s’y dérouler.

Certes, l’aventure d’Ahsoka pour retrouver Thrawn et l’empêcher de revenir dans la galaxie est plaisante à voir mais la série semble manquer cruellement d’enjeux. Les arc-narratifs des personnages ne semblent pas évoluer pendant la saison et l’histoire qui met plusieurs épisodes à se construire finit par ne plus avancer durant les derniers épisodes comme si tout ça n’était que poudre au yeux visant à nous faire croire à du contenu.

Disney/Lucasfilm

C’est pourtant bien dommage quand on voit que certains éléments ont un potentiel incroyable. La présence des sœurs de la nuit, le fait d’aller dans une autre galaxie mystérieuse et la menace que représente Thrawn sont des éléments ô combien intéressant qui paraissent toutefois stagner sans vraiment rien apporter au récit. D’aucun pourrait dire que ce n’est qu’une première saison et que la suite développera tout ça mais je ne suis pas de cet avis. Chaque saison doit avoir du sens et apporter des éléments pour construire une intrigue solide.

Je trouve ça bien dommage de voir un potentiel si important gâché par une telle écriture. Encore plus dommage quand la série se démarque de ses grandes sœurs au niveau des effets visuels.

III

Une qualité visuelle inédite

S’il y a bien un point qui rend unanime les fans, ce sont bien les effets visuels de la série. Il est indéniable qu’ils sont de meilleure facture que pour Obi-Wan ou le Mandalorien et cela fait plaisir d’en prendre plein les yeux. Ahsoka est une série moins avare que ses congénères sur les plans de vaisseaux et sur les environnements pluriels. Elle met l’accent sur des effets visuels et pratiques réalisés avec soins qui immergent dans l’histoire. Véritable claque visuelle, Ahsoka ne lésine pas sur les plans contemplatifs ou vertigineux. Cela fait plaisir de sentir un fort investissement dans les images de la série et dans sa photographie. Elle est la meilleure sur ce point là depuis le début des séries Star Wars sur Disney +.

IV

Des personnages marquants

Autre bon élément de cette série, se sont ses personnages. Je disais précédemment que les protagonistes de la série n’avaient pas un arc narratif très développé, néanmoins, les acteurs campent parfaitement leurs rôles. Nous avons d’ailleurs une pluralité de personnages attachants aux volontés diverses qui s’illustrent dans cette série. Sans grande surprise, je dirais que le regretté Ray Stevenson s’en sort le mieux, arrivant à donner un charisme important à son personnage qui volerait presque la vedette à Ahsoka. De même, la relation qu’entretien la Togruta avec Sabine et bien mise en avant et leurs échanges avec le droïde Huyang font mouche.

Disney/Lucasfilm

Côté antagonistes, nous sommes servis. La série nous dévoile une miriade d’ennemis aux objectifs divers. Baylan et Shin poursuivent Ahsoka durant la saison mais semblent avoir des interêts divergeant avec l’Empire. Côté Empire, Thrawn et ses Night Troopers impressionnent et redonnent un coup de fouet à la série à partir de l’épisode 6. Enfin, les sœurs de la nuit et Morgan Elsbeth représentent une menace mystique qui rends véritablement différent chaque antagoniste.


Conclusion

Que dire de cette série finalement ? C’est un programme très beau et très agréable à regarder avec des personnages attachants et des antagonistes majeurs. De plus, son histoire s’inspire de beaucoup de mythes et met en scène l’Univers Star Wars comme il se doit. Mais l’histoire justement, semble manquer de contenu et paraît vide lorsque l’on s’attarde sur son cas.

Son développement dans de futures saisons pourrait apporter son lot de surprises et j’ose espérer que les créateurs feront un récit plus intéressant à l’avenir.

Malgré cette critique aussi salée que les Océans de Mon Cala, je dois dire que j’ai apprécié cette saison dans son ensemble. C’est d’ailleurs un avis partagé par de nombreux fans de la série, cette dernière enregistrant les meilleures notations sur les sites de critiques, que cela soit dans la presse ou chez les spectateurs.

Et vous, qu’en avez-vous pensé ? Dites-nous vos avis ci-dessous ou dans la publication Facebook qui relaie l’article.

Ainsi ai-je jugé !

06

Correcte

Une série visuellement plaisante avec une narration qui peut parfois sembler manquer de substance.

Conversation

S’abonner
Notifier de
guest
Ce champ n'est pas obligatoire

0 Commentaires
Rétroactions en ligne
Voir tous les commentaires

Hey p'tit gars, t'as aimé ? Alors partage !