Exposition Drew Struzan au Musée Cinéma & Miniature

Le Musée Cinéma & Miniature met en lumière l'artiste Drew Struzan, pilier de la pop culture grâce à une exposition.

Fin 2023-début 2025, le Musée Cinéma & Miniature de Lyon abritait une exposition pour le moins originale et passionnante. En effet, le musée a mis en avant un grand artiste responsable de la réalisation de nombreuses affiches cultes du cinéma : J’ai nommé : Drew Struzan !

Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi l’affiche d’Harry Potter ressemblait tant aux affiches des premiers Star Wars ? Ou pourquoi l’affiche des Goonies vous rappelle celle d’Indiana Jones ? Eh bien c’est parce que toutes ces affiches ont été réalisées par le même artiste : Drew Struzan. Ce nom vous est peut-être inconnu mais cet article est là pour y remédier. Nous avons pu découvrir l’exposition qui lui rend honneur au Musée Cinéma & Miniature et nous vous dévoilons ici sa vie passionnante et ses œuvres incroyables.

Magnifier la Pop Culture : Une exposition unique au monde

Situé au cœur du vieux Lyon, le Musée Cinéma & Miniature abrite une collection remarquable de costumes et d’objets de célèbres films ainsi qu’une collection de Miniatures remarquables qui plaît aux petits comme aux grands. Faisant le bonheur de ses visiteurs, le Musée s’essaie également à l’exercice des expositions spécialisées. C’est le cas ici de l’exposition sur Drew Struzan située au rez-de-chaussée du musée. Cette exposition est unique au monde et met en lumière le travail et la vie de Drew. De ses outils de travail à ses premières réalisations, l’exposition divulgue avec élégance les réalisations diverses de l’artiste.

Née des esprits d’Alexandre Poncet et de Julien Dumont, l’exposition fut réalisée en partenariat avec la famille de M. Struzan et en partenariat avec Lucasfilm Ltd. Inaugurée en compagnie de Christian Struzan, le fils de Drew, cette exposition est visible par les visiteurs du musée depuis le 7 Juin 2023. Pour les retardataires, vous avez l’occasion d’y aller jusqu’au 31 Mars 2024.

Qui est Drew Struzan ?

Drew Struzan est né dans l’Oregon en 1947. Après des études au Art Center College of Design de Pasadena, il devient rapidement un peintre et un illustrateur émérite. Il débute comme illustrateur de pochettes d’albums de musique. Il réalise notamment des illustrations pour des groupes célèbres comme les Bee Gees ou Black Sabbath ou des chanteurs phares des années 70 comme Roy Orbinson.

C’est toutefois en 1978 qu’une opportunité va s’ouvrir à lui pour que son talent rejoigne le septième art. Après avoir fondé avec des collaborateurs la société Pencil Pushers qui travaille sur de nombreux B-Movies de cette époque, Drew aura la possibilité de travailler sur un projet qui va propulser sa carrière. Il va réaliser en collaboration avec Charles White III une affiche pour la re-sortie de Star Wars. Charles White s’occupera du décor et des vaisseaux tandis que Struzan réalisera les visages des héros, tâche dans laquelle il excelle.

C’est donc grâce à cette affiche que le maître va se faire connaître du milieu du cinéma !

Repéré par Georges Lucas ou encore Steven Spielberg à la suite de ce projet, c’est maintenant que Drew va devenir la coqueluche des réalisateurs des eighties. Tout le monde souhaite collaborer avec lui et de nombreuses affiches cultes du cinéma vont voir le jour sous son aérographe.

Drew Struzan, là où l’art sublime le cinéma

Boum !!! En seulement 10 années, Drew réalise des affiches qui resteront à jamais cultes dans le monde du cinéma. Il est l’artiste derrière les affiches suivantes : E.T L’extraterrestre, Blade Runner, les trois Indiana Jones, Retour vers le Futur, Les Goonies, The Thing et de nombreux autres exemples de cet âge du cinéma.

A partir des années 80, Drew Struzan réalisera environ 10 posters par an. Un rythme de croisière qui va malheureusement ralentir dans les années 1990 avec l’arrivée de l’ordinateur.

Une technique qui à fait ses preuves mais qui est désormais révolue

Avec un art tangible mêlant aérographe et coups de pinceaux, Drew à réussi à créer un style à part qui s’est démarqué pendant plus de 10 ans. Toutefois, toutes les bonnes choses ont une fin car l’apparition de l’ordinateur va complètement révolutionner la manière de faire des affiches. Plus le temps avance et moins les projets sont nombreux pour Drew qui doit désormais faire face à un mastodonte qui n’est pas prêt de s’arrêter. Les projets vont donc se faire plus rares jusqu’à la sortie d’Harry Potter 2. Pour le film, les producteurs préfèrent un montage photos des acteurs plutôt que l’affiche de Drew. Son travail exceptionnel va alors s’exporter pour d’autres médias comme les comics par exemple. Finalement, Drew prendra sa retraite en 2008 après avoir réalisé l’affiche d’Indiana Jones IV et le Crâne de Cristal. Ultime affiche de cinéma après une carrière incroyable.

Lors de notre visite du musée pour faire cet article, nous avons eu le plaisir d’interviewer Marc-Antoine Bressand, responsable des collections du Musée Cinéma & Miniature qui a pu nous parler de la mise en place de l’exposition.

Interview de Marc-Antoine Bressand sur Drew

Pourquoi avoir fait une exposition sur Drew Struzan ?

Ce qui est étonnant, c’est que tout le monde connaît son travail sans le connaître lui et Alexandre Poncet qui était responsable éditorial du musée était en contact direct avec Drew et sa famille. En discutant avec eux, on s’est aperçu une Drew n’avait jamais eu d’exposition en son honneur à l’exception de certaines expositions vraiment très temporaires vouées à montrer ses pièces pour les vendre dans des galeries d’art. Quand on a prit conscience qu’il n’existait pas d’exposition pour mettre en avant son travail nous avons contacté la famille Struzan qui à été séduite et touchée par cette idée. Un partenariat à ainsi pu se mettre en place avec la famille qui nous a fait parvenir des Scans HD de tout cela. Il y a eu un vrai partenariat avec des imprimeurs locaux pour retranscrire le talent de l’artiste. Il y a eu un grand travail de digigraphie sur le sujet avec un grand souci du détail sur ces affiches que l’on ne retrouve pas souvent dans des proportions pareille.

Marc-Antoine Bressand

Peux-tu nous parler un peu de l’espace Lucasfilm de l’expo ?

Concernant les affiches Star Wars et Indiana Jones dans l’espace Lucasfilm de l’expo, on a prit le parti de les présenter en oversize. Ces affiches agrandies permettent de voir au plus près les traits de pinceau sur les vaisseaux ou encore les petites touches de crayon. Nous sommes au plus près du détail par rapport à des affiches que l’on ne voit pas habituellement dans des proportion aussi grosses d’habitude. On était très fier de pouvoir montrer ça.

On a vraiment tenu à présenter les affiches Star Wars sous forme de triptyque. Cela n’avait jamais été fait avant et surtout en si gros format. Le but et d’impressionner et de faire comprendre que les trois affiches ont été composées ensemble par Drew. Il y a toujours une vraie réflexion chez Drew et un côté hyper artisanal ou lui même va se mettre en scène pour créer la composition de certaines affiches. Il prend telle pose et remplace son visage par celui des acteurs. Il y a une vraie approche d’artiste derrière avec une vraie réflexion.

Marc-Antoine Bressand

Peux-tu nous raconter une anecdote sur une de ses affiches ?

Son travail est iconique sur Star Wars, Indiana Jones, Retour Vers le Futur ou encore Hook. Pour l’affiche de The Thing, c’est très rigolo il avait très peu de détails et très peu de temps pour la faire (moins de 24h). Il ne savait pas du tout de quoi il retournait si ce n’est que l’histoire se passait dans une station polaire. Étant limité sur sa marge de manœuvre et ayant peu d’indices quant au film, cela explique pourquoi l’affiche est abstraite et si peu en rapport avec le film. Pourtant elle a marché et marqué les esprits.

Marc-Antoine Bressand

Un grand merci au Musée Cinéma & Miniature pour son accueil, merci à Marc-Antoine Bressand d’avoir répondu à nos questions et merci à Léna Weisse de nous avoir accueilli.

L’exposition s’est terminée le 31 Mars 2024 et elle en valait le déplacement.

Néanmoins, une nouvelle ravira les fans de Star Wars car le musée vient d’annoncer la venue d’un casque original de Vador !!! De quoi justifier un passage à Lyon pour le découvrir.

Pour voir notre article dédié au Musée Cinéma & Miniature, rendez-vous ici.

Ainsi ai-je dévoilé !

Conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hey p'tit gars, t'as aimé ? Alors partage !